facebooktwittertumblrflickr  English
La Contemporaine
Les expositions virtuelles



Exposition

Caricature et violence de l'Histoire

Caricature et violence de l’Histoire, la nouvelle exposition virtuelle de La contemporaine

Honoré Daumier, Grandville, André Gill, Nadar, Cham, Alfred Le Petit, Ralph Soupault, Nam,  Cabrol, Siné, Pinatel, Cabu, Chenez, Lefred-Thouron… Une multiplicité de grands noms ont jalonné l’histoire de la Caricature.
Le mot nous vient de l’italien « ritrattini carichi » (petits portraits chargés), mais la caricature moderne est avant tout la première manifestation de notre culture de l’image contemporaine.  Investie en France dès la Révolution d’une mission démocratique, elle en appelle à l’opinion publique, et au travers de sa loupe elle éclaire le passé et tourne en dérision le présent.

Voyagez dans une histoire de regards et d’humour noir en présence de caricatures modernes et contemporaines. Laissez-vous guider à travers les multiples publications issues des collections de la BnF, de La contemporaine: La Caricature, Le Charivari, La Lune rousse, L’Eclipse, Le Grelot, Le chat noir, L’assiette au Beurre, Le Rire, La baïonnette, Le cri de Paris, Marianne, Le Canard enchainé, L’idiot International, Hara-Kiri, Charlie Hebdo…..!

Au cours d’un parcours chronologique et/ou thématique, découvrez comment les artistes et la société ont déjoué les pièges de la censure en maniant la caricature comme l’arme de tous les combats politiques. S’inscrivant dans une vieille tradition de persiflage, décuplé par la stylisation iconique, cet outil à remuer le temps n’a cessé de remodeler les horizons mentaux afin de divertir le public en rendant compte, de façon malicieuse ou sarcastique, des grandes évolutions sociétales.

ldh 120ans

 

1898
: des citoyens révoltés par l’injustice dont était victime le capitaine Dreyfus décidaient de créer la Ligue française pour la défense des droits de l’Homme et du citoyen. Ils s’engageaient alors à porter aide et assistance « à toute personne dont la liberté serait menacée ou dont le droit serait violé ».

2018 : la Ligue des droits de l’Homme est aujourd’hui de tous les combats pour la justice, les libertés, les droits civiques et politiques, les droits économiques, sociaux et culturels, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

L’activité de la Ligue constitue une page d’histoire de la République Française au XXesiècle. L’influence de l’association sur la Déclaration Universelle des droits de l’homme dont on commémore le 70e anniversaire le 10 décembre 2018, a été manifeste.

Depuis 2000, les archives de la Ligue des droits de l’Homme sont consultables à Lacontemporaine. L’inventaire du fonds postérieur à 1945 est achevé et ouvre de nouvelles perspectives à la recherche. Des campagnes de numérisation d’archives et de production d’entretiens audiovisuels ont été réalisées à cette occasion.
Elaborée à partir de ce fonds, l’exposition est structurée en quatre parties : « La fondation de la Ligue des droits de l’Homme » rappelle le moment de l’Affaire Dreyfus ; « Les premiers combats de la Ligue des droits de l’homme » retrace l’élargissement de son champ d’action aux droits économiques et sociaux, aux questions internationales, aux droits des femmes ainsi qu’aux luttes des populations colonisées ; « La Ligue, la paix et les guerres» apporte un éclairage sur son rôle dans les relations internationales ; « La Ligue des droits de l’homme aujourd’hui » souligne l’actualité des causes et des combats de l’association.
Conçue par des historiens et destinée à un large public - particulièrement aux collégiens, lycéens et étudiants - l’exposition permet de feuilleter les archives de la Ligue récemment numérisées, de consulter des extraits d’entretiens filmés et donne à voir d’autres richesses en provenance des fonds. Elle présente aussi l’Affaire Dreyfus de Georges Méliès, un des premiers films politiques français, tourné à l’occasion de la révision du procès, l’année de la création de la Ligue.


 







1968


"Nouveaux regards sur une histoire plurielle 1962 -1981"

En 2008, La contemporaine (BDIC) a publié Les années 68, un monde en mouvement. Nouveaux regards sur une histoire plurielle (1962-1981) paru aux Editions Syllepse. La contemporaine s’est associée à la Cité des mémoires étudiantes et à La Parole errante, pour réaliser une exposition virtuelle en continuité avec ce livre pour élargir délibérément l’approche temporelle et spatiale de « 68 ».

L’exposition, reflet des collections de La contemporaine et de ses partenaires, met l’accent sur des aspects moins connus de la période, et déplace intentionnellement le regard pour s’interroger sur les héritages comme sur les ruptures : elle propose des éclairages originaux et ludiques sur ces moments de l’histoire suscitant les passions les plus contradictoires.

Parcourir les continents, de Chicago à Rome, traverser les événements dans leur ampleur sociale avec bien sûr les étudiants mais aussi les ouvriers, les paysans, les artistes. Rencontrer la diversité des engagements et découvrir les nouvelles formes de militantismes qui émergent alors, des féminismes aux antimilitarismes, des régionalismes à l’antipsychiatrie. Tout en rendant hommage à divers acteurs des années 68, les commissaires ont choisi dans les fonds des trois établissements une riche iconographie souvent inédite, mettant en relief l’inventivité des collectifs d’artistes soucieux de bouleverser les frontières entre art et politique.
 




Ablamski

"Le Goulag à la veille de sa disparition. Ozerlag 1953-1956"

Les photographies de Vladimir Ablamski (1911-1994) témoignent de la vie dans un camp soviétique à la veille de sa disparition. Déporté en 1947 en Sibérie, Vladimir Ablamski a été libéré le 25 août 1956. A la suite de la mort de Staline en mars 1953, iI avait été mandaté par les autorités du camp pour photographier chaque prisonnier, "zek", libéré. C’est armé d’un appareil qu’il avait lui-même bricolé et affectueusement baptisé son "pudel" (caniche), qu’il s’acquitta de sa tâche. Sa position quasi officielle de photographe du camp, lui permirent de laisser « traîner » son oeil aux alentours : les vues de miradors, barbelés, zeks procédant à l’abattage du bois, traces de tentatives d’évasion, exécution de fugitifs constituent une documentation iconographique sur le Goulag, d'autant plus exceptionnelle que rare.

On trouvera dans cette exposition outre le précieux témoignage de Vladimir Ablamski, des lettres d’anciens zeks adressés à la presse, des cartes des différents camps, situés entre Taïchet et Bratsk (à 1000 km au nord d’Irkoutsk), et des extraits du documentaire filmique de Michel Daëron, Contre-jour de Sibérie.
 

  • Accueil
VOIR AUSSI

La contemporaine vous informe

Vous souhaitez recevoir les informations sur les actualités culturelles et scientifiques de La contemporaine.

Inscription

Journal de La contemporaine

Réalisé par les bibliothécaires des différents services, le Journal de La contemporaine paraît trois fois par an.

Tous les numéros
LES COLLECTIONS
Mondes contemporains
Pôle de référence national et international pour toute l'histoire européenne des 20e et 21e siècles.

Tanguy Loyzance, Les forces du GUNT, Tchad,1983 © Loyzance
Bibliothèque, centre d’archives, musée
Archives, imprimés, audiovisuels, photographies, objets, ouvrages, peintures, dessins, affiches...

Henri Valensi, Expression des Dardanelles, 1917 © ADAGP 2015
Une documentation internationale
Collections en plusieurs langues sur les pays de l'Est, Etats-Unis, Amérique latine, Europe, Moyen-Orient...

Affiche "Tierra y libertad. Organo de la FAI. ", [1936-1939].
LA CONTEMPORAINE
contemporaineparis ouest 2paris lumieres
facebooktwittertumblrflickr  English
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.